Johanne Gagnon Août 15, 2017 0 Comments Posted in: Blogue

AOÛT : La rentrée !
La voici la voilà qui arrive à toute allure pour nous faire réaliser à quel point l’été passe trop vite ici, au Québec.
Retour à la routine, aux horaires chargés, aux soupers plus équilibrés et moins arrosés, au projet de remise en forme… On se prépare pour le début des classes tout en appréhendant un certain combat. On parle ici de ces bestioles qui sournoisement décident de s’attaquer à vos enfants et de se payer leur tête (ou la vôtre) en y érigeant leur camp.

Il n’est ici aucunement question d’hygiène (et il est bien de le faire comprendre aux enfants ; les poux résistent à l’eau et au savon !) mais plutôt de type de cheveux, les cheveux fins étant plus séduisants pour ces bestioles, et évidement d’exposition à la menace.

Soyez plus vite qu’eux ! Examinez fréquemment la tête de vos enfants avant que toute la maisonnée en soit infestée. Soyez bien vigilants, car les poux ont des propriétés « caméléon » ; ils peuvent être de teinte plus foncée ou plus pâle, selon la couleur de la chevelure. De plus, le début d’une infestation pourrait ne comporter qu’une dizaine de poux. Ne faites le traitement qu’aux membres de la famille chez qui vous avez noté la présence de poux et utilisez des moyens préventifs pour les autres membres (voir recette plus bas).

Plusieurs traitements sont disponibles en pharmacie :
– Des formules avec insecticides (perméthrine, perméthrine combiné au butoxyde de pipéronyle, le lindane…) qui avec leur action neurotoxique entraînent une hyperstimulation des neurones du parasite puis sa mort.
– Un traitement sans pesticide avec le Myristate d’isopropyleen qui, dissolvant la cire qui couvre l’exosquelette des poux, les tue par déshydratation.
Il est fréquent qu’un traitement ne soit pas efficace puisque les poux peuvent développer une certaine résistance à ces produits. Il faut alors essayer une autre formule.

Il existe aussi une solution qui ne requiert aucun produit, les peignes électriques !
Le premier, qui produit des microdécharges électriques (à réaliser sur les cheveux secs !) électrocutent les poux engagés entre ses dents métalliques et le second, « écrase » plutôt les poux entre ses dents activées par des vibrations. Des procédés qui demandent un peu plus de patience et qui doivent être répétés plusieurs fois. À essayer !

Et, il y a bien entendu des solutions naturelles, tout à fait sans danger, efficaces, économiques et si faciles ! Une simple huile végétale comme le coco peut s’infiltrer dans les voies respiratoires et provoquer l’étouffement de l’imposteur. Et que dire des pouvoirs des huiles essentielles ?!
Essayez nos recettes au bas de la page et faites-nous part de vos victoires !


CADEAU DU MOIS

Joanesens savon naturel provence

Un savon DOUX et HYDRATANT de fabrication artisanale avec huile d’olive, beurre de karité et de coco.
Procure un effet CALMANT grâce à l’huile essentielle de Lavande.
Notre savon « Bonne nuit » !

Offert gracieusement avec toute commande de 75 $ et plus, jusqu’au 15 septembre 2017.


 

Ingredients nocifs cosmetique

Lotion, vaporisateur, shampoing, après-shampoing…
Sans vouloir passer les multiples formules anti-poux au peigne fin, voici les principaux ingrédients actifs qu’elles contiennent et dont on pourrait vouloir se méfier puisque suspectées de causer le cancer ou d’avoir des effets sur les systèmes hormonal, respiratoire, reproducteur et nerveux.

Perméthrine : insecticide neurotoxique de la famille des pyréthrinoïdes, très largement utilisé, autant pour des besoins domestiques qu’agricole, pour éloigner ou tuer une multitude d’insectes (araignées, cafards, fourmis, moustiques, mouches, poux, puces, tiques, termites, etc.).

Il n’existe pas encore de mise en garde particulière pour l’être humain, mais très toxique pour les animaux à sang froid et mortel pour le chat. Hautement toxique chez les poissons et les invertébrés d’eau douce et encore plus chez les abeilles.

Le  perméthrine fait cependant l’objet de plusieurs études tentant de démontrer son effet nocif chez l’humain. Ces études concerne des problèmes respiratoires, un impact sur le développement du fœtus chez la femme enceinte, des problèmes de développement chez les nouveau-nés et les jeunes enfants, des problèmes comportementaux chez les enfants et problème de fertilité.

Butoxyde de pipéronyle
Synergisant très souvent employé dans les insecticides, irritant pour les yeux qui peut provoquer une sensibilisation cutanée. Toxique pour les poissons d’eau douce, classé comme cancérigène possible chez l’humain.

On suspecte ces substances de causer le cancer, et certaines pourraient avoir des effets sur le système hormonal, respiratoire, reproducteur et nerveux et même, selon une étude menée sur 230 New Yorkais, de causer un retard de développement mental chez l’enfant.

Lindane
Cet insecticide s’accumule dans le sang et les tissus mous, et pourrait avoir des effets néfastes sur les reins, le foie et d’autres organes. Également associée à des troubles neurologiques chez le fœtus et le jeune enfant, suspecté de causer des difficultés d’apprentissage, des troubles de comportement et un déficit de quotient intellectuel. Très toxique pour les organismes aquatiques.

Réf: Équiterre.org et SAgE pesticides


FORMULE MAISON

Pourquoi ne pas prévenir, ou même combattre, mais de façon naturelle ?

De plus en plus de gens reconnaissent l’efficacité de l’huile essentielle de lavande comme répulsif. Il suffit d’appliquer une goutte d’huile essentielle pure (non diluée) derrière les oreilles et à différents endroits sur le cuir chevelu.

Nous recommandons l’huile essentielle de LAVANDIN SUPER (hybride issu d’un croisement entre la lavande fine et la lavande aspic), huile moins dispendieuse mais tout aussi efficace pour cette utilisation.

Soin préventif

  • 1 ml HE de lavandin super
  • 1 ml HE de romarin à cinéole
  • 1 ml HE de romarin à camphre
  • 1 ml HE de génévrier
  • 1 ml HE de géranium

Chaque jour, verser 3 gouttes de ce mélange dans votre dose de shampoing et laver normalement vos cheveux. Appliquer également quelques gouttes pures derrière les oreilles et sur le cuir chevelu.
 

Soin traitant – masque capillaire anti-poux

  • 1 c. à thé HV d’huile de coco
  • 5 gouttes HE de lavandin super
  • 5 gouttes HE d’eucalyptus radiata
  • 3 gouttes HE de menthe poivrée
  • 3 gouttes HE de clou de girofle

Appliquer ce masque en massant bien l’ensemble du cuir chevelu et laisser agir toute une nuit.
Laver les cheveux avec votre shampoing habituel avant de passer le peigne fin.
Attendre 7 à 10 jours et refaire le traitement.
Une quantité supérieure à 1 c. thé d’huile de coco pourrait être nécessaire pour les cheveux plus épais.

Préparez, appréciez, partagez et courez la chance de gagner !
Rendez-vous sur notre page Facebook pour commenter votre expérience.
Un tirage au sort parmi les commentaires reçus pourrait vous permettre de recevoir gratuitement à la maison la FORMULE MAISON du mois de septembre.

CALENDRIER
Voici un aperçu des prochains ateliers/événements/conférences :
 
SEPTEMBRE
2 septembre, samedi : Atelier de fabrication – Parfum – 10 h
12 septembre, mardi : Atelier de fabrication – Premiers soins – 18 h 30
 
OCTOBRE
21 octobre, samedi : Atelier de fabrication – Vins, élixirs et chocolats – 10 h

joanesens-atelier-fabrication-trio

Vous pensez assister à plusieurs ateliers ou y venir accompagné ?
Pensez achetez un trio et faites des économies 


Le contenu de cette infolettre se veut informatif et éditorial. Les renseignements y figurant ne remplacent en rien les conseils et les recommandations d’un médecin ou professionnel de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + treize =